Lettre ouverte à la députée Oppelt au sujet des fermetures de bureaux de Poste

dimanche 10 février 2019

Nantes, le 07 février 2019
Lettre ouverte à Mme La Députée
De Nantes
Valérie OPPELT (2ème circonscription)

Madame La Députée,

A la lecture de Ouest France du 02 février 2019, concernant l’article sur la fermeture des bureaux de poste Nantes Decré, et de Nantes Champ de Mars, la CGT constate avec stupeur que seul le délégué régional de La Poste semble retenir votre attention pour pouvoir vous forger un avis. Dans un tel dossier, ignorer l’avis des Organisations Syndicales, donc des représentants du personnel, et afficher une solidarité de principe avec la Direction de La Poste, risque de provoquer à terme la colère des salariés.

En effet si l’on reprend les chiffres de La Poste communiqués en 2017, la fréquentation du bureau de Nantes Decré est en moyenne de près de 700 usagers par jour, dont une moitié est servie par un Postier, l’autre étant dirigée vers les automates.

Parmi ces clients, plus de 23% sont en situation de fragilité, due à leur âge, leur situation privée ou professionnelle précaire et surtout leur difficulté à s’adapter au numérique. Ils ont besoin de professionnels pour utiliser les automates et surtout pour faire leurs opérations bancaires.

Ces opérations bancaires ne représenteraient pas 5% de l’activité de ce bureau comme semble l’affirmer la direction. Pour vous en convaincre, il suffit de venir le vérifier à partir du 6 de chaque mois…

Puis allez dans les bureaux voisins, comme Nantes Bretagne pour constater la forte affluence avant la fermeture du bureau de Nantes Decré, et vous pourrez avoir une idée de ce qui attendra les clients « non rentables » pour La Poste.

S’il est vrai que les Relais Poste Urbains vont satisfaire les usagers actifs par leurs horaires d’ouverture plus larges, ces RPU ne font aucune opération bancaire, pas toutes les opérations Courriers-Colis (ex : envoi à l’international) et surtout n’apportent pas le conseil.

La CGT apprécie votre inquiétude pour le revenu des commerçants concernés et l’avantage prétendu pour les usagers (La Poste ne parlant plus que de clients), qui pourront y aller à toute heure, en dehors quand même des fermetures annuelles et de l’éventuel arrêt d’activité de ces commerçants.

Mais nous nous étonnons en revanche de votre indifférence pour le personnel qui travaille dans ces bureaux et de leurs conditions de travail qui se détériorent, qui subissent des incivilités de plus en plus importantes et de leur inquiétude grandissante sur leur devenir.

Quel est d’ailleurs à ce sujet votre positionnement et celui de LREM ? Ces évolutions sont elle en lien avec le projet de l’État de ne plus être actionnaire majoritaire du groupe La Poste avec l’arrivé de la CNP ?

Nous nous inquiétons de votre désintérêt pour la clientèle spécifique de La Poste et pour la perte du Service Public, surtout en ce moment avec les mouvements contestataires, visibles dans tout le pays.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Députée, l’expression de ma haute considération.

Pour la CGT FAPT 44
Sylvain LAMBLOT















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.