Les agents EDF de la centrale électrique de Cordemais réquisitionnés

jeudi 10 janvier 2019

En plein débat sur l’avenir des centrales à charbon, les salariés de la centrale EDF de Cordemais ont repris la grève comme prévue le mercredi 02 janvier 2019 à 06h avec le maintien à l’arrêt des 2 unités de production de Cordemais.

Cet arrêt est coordonné au niveau national avec l’arrêt des 4 centrales françaises à charbon (Le Havre, Gardanne, St Avold, Cordemais) pour peser dans le débat et offrir un avenir aux centrales à charbon. L’avenir de Cordemais peut et doit passer par le projet Ecocombust !

Le mouvement de grève est organisé sur Cordemais sous une forme permettant de gérer, dans la durée, le maintien à l’arrêt des installations : une grande partie du site (plus de 250 agents) est en soutien financier des opérateurs dont la grève permet l’arrêt de la production.

L’actualité donne une nouvelle fois raison aux salariés en grève qui revendiquent un avenir à la centrale de Cordemais, puisque depuis mardi 08 janvier à 18h les agents grévistes sont réquisitionnés pour produire de l’électricité pour le grand ouest.

En effet, la légère baisse des températures prévue demain, jeudi 10 janvier, oblige le réseau électrique du grand ouest à solliciter nos 2 tranches pour assurer l’équilibre consommation production.

Quid du rapport RTE du 15 novembre dernier qui expliquait que nous avions des marges sur le réseau jusqu’au 15 janvier, où sont-elles ces marges ? Alors que les températures ne sont pas excessivement froides, RTE est déjà contraint de réquisitionner les agents de Cordemais pour fournir de l’électricité aux citoyens du grand ouest.

La difficulté pour RTE de fournir des prévisions fiables à 2 mois est d’autant plus alarmante que le gouvernement s’est appuyé sur les prévisions à 4 ans de RTE pour confirmer la possibilité de fermer la centrale de Cordemais dès 2022. L’intersyndicale doute légitimement de la sagesse de cette décision de fermeture qui repose selon elle sur des conditions contextuelles qui ne seront pas atteintes en 2022…

En parallèle de cette réquisition, le Ministre François De Rugy convie l’Intersyndicale de Cordemais à une réunion de travail au Ministère sur l’avenir de Cordemais ce jeudi 10 janvier à 10h.

Compte tenu de ces éléments, l’assemblée générale du personnel réunie hier matin a décidé de répondre favorablement à la réquisition et fera donc le nécessaire, dans la mesure du possible pour fournir l’électricité pour le réseau du grand ouest.

Cette décision responsable est liée à la tenue de la réunion au Ministère.

En fonction des conclusions de cette réunion, l’Assemblée Générale souveraine pourra si nécessaire, reprendre en main l’outil de travail, réquisition ou pas.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.