Le point sur le mouvement social au Voyage à Nantes (VAN)

jeudi 26 juillet 2018

Pour la reconnaissance et la valorisation des salarié.es du Voyage à Nantes.

Le 24 mai dernier, l’équipe des Pilotes/techniciens du Grand éléphant adressait collectivement un courrier de demande de revalorisation salariale auprès de la direction en raison de l’évolution technique de la machine et des conditions de travail de plus en plus difficiles en raison de l’affluence croissante sur les sites.

Par ailleurs, à l’échelle plus globale de l’entreprise, les Négociations annuelles 2017 ont énormément déçus les salariés du Voyage à Nantes. Nombre d’entre nous s’en sont fait l’écho auprès de la délégation syndicale CGT.

Face à l’absence de réponse de la part de la direction à leur courrier, l’équipe des Pilotes/ Techniciens ont adressé avec la CGT un préavis de grève à la direction pour le 14 juin. La direction ayant indiqué qu’elle comptait négocier, ce préavis a donc été suspendu. La CGT a rencontré la direction une première fois avec les salariés le lundi suivant. En fait de négociations, la direction s’est contenté d’enregistrer les demandes de l’équipe et d’adresser une semaine plus tard un courrier de refus à toutes leurs demandes.

Un deuxième préavis de grève a donc été déposé pour le 19 juillet. La grève avait pour motif la revendication des Pilotes/techniciens. Elle portait également une revendication d’augmentation pour tous les salariés du Voyage à Nantes de nombreux collègues nous ayant fait part de leur frustration concernant la Négociation annuelle 2017. Ces derniers souhaitaient exprimer leur épuisement face à un manque de reconnaissance de la direction à leur encontre.

La grève s’est donc tenue ce 19 juillet sur le site des Machines de l’Ile. Au cours de la journée une vingtaine de salariés ont rejoint le mouvement entrainant en début d’après-midi la fermeture du Carrousel.

Quand négociation rime avec non…

Vendredi 20 juillet, un représentant de la direction est venu rencontrer le représentant de la CGT au Voyage à Nantes en lui proposant de « négocier » dès le lundi 23 juillet. C’est pour cette raison que les salariés ont décidé de reporter l’action et que la CGT a déposé un préavis de grève pour le jeudi 26 juillet afin de laisser une place pour une véritable négociation.

Ce mardi 22 juillet, la direction s’est contentée, une nouvelle fois d’argumenter pour dire non et d’énumérer des acquis.

La CGT rappelle qu’il ne peut y avoir de négociation sans propositions : pas une seule fois la direction qui avait pourtant promis de négocier n’est revenu vers les salariés avec de véritables propositions.

La direction se doit de réagir positivement aux attentes des salariés …

Ce mouvement social inédit dans l’histoire de l’entreprise n’est pas sorti du chapeau, il n’a pas été « fomenté » comme l’a affirmé un membre de la direction par un responsable CGT, ou encore moins par quelques salarié.es « félons » ! Sur ce sujet la CGT a alerté par écrit et à plusieurs reprises la direction générale quant aux menaces téléphoniques proférées par la direction du site des Machines de l’Ile à l’encontre des grévistes.

Cette grève vient du plus profond de l’entreprise, elle révèle un malaise, un manque de reconnaissance chez les salariés, comme l’a démontré la solidarité qui s’est exprimée au sein des différents services des Machines de l’île et parfois aussi par des collègues venus d’autres sites.

Plus encore, la mobilisation du 19 juillet sur l’un des sites phares du VAN est révélatrice et emblématique des attentes légitimes et des besoins des salariés de l’ensemble du VAN.

Au cours de la journée du 19 juillet, les salariés en grève ont reçu de nombreux soutiens y compris de la part du public. Quoiqu’en dise la direction de site, qui applaudit à l’arrêt momentané de l’action sur les réseaux sociaux, cette journée fut une « réussite ». En effet, les grévistes voulaient être entendus et ils l’ont été par le public. La CGT déplore que la direction des Machines ne suive pas cet exemple et persiste dans son aveuglement.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.