Communiqué intersyndical 44 : Un 1er mai pour le progrès social

jeudi 26 avril 2018

Depuis plusieurs mois, la colère gronde dans le pays et de nombreuses luttes se développent contre les attaques libérales du président Macron qui touchent la quasi-totalité de la population : les salariés du privé, les agents du service public, les retraités, les privés d’emploi, les étudiants et lycéens.

La surdité, l’arrogance et le mépris du gouvernement face à ces mécontentements relèvent d’un dogme libéral assumé qui tend à forger une société au service des intérêts du capital : une éducation tournant le dos à l’émancipation et au développement de l’esprit critique au profit de la fabrication d’une main d’œuvre répondant aux exigences du patronat ; un service public destructuré, sous-financé, bradé à la concurrence où l’on privatise les profits et où l’on socialise les pertes ; des droits et garanties collectives des salariés anéantis, tout comme leur outils de défense, syndicats et tribunaux ; des chômeurs stigmatisés où le contrôle prend le pas sur l’accompagnement ; des aides publiques versées aux entreprises sans contreparties, y compris à celles qui licencient….

La liste est longue des mesures régressives qui renvoient notre pays plusieurs décennies en arrière sous couvert de concurrence internationale et d’injonctions de Bruxelles, alors que démonstration est faite, chiffres à l’appui, que les tenants du capital se portent pour le mieux.

Le problème de notre pays n’est pas sa production de richesses mais bien son partage.

Rappelons si nécessaire que la France est, une nouvelle fois, en 2017, championne d’Europe de versement de dividendes.

Alors que nous célébrons cette année le cinquantenaire de Mai 1968 qui représente la plus grande grève générale de notre histoire, les droits sociaux et démocratiques reculent, la paix dans le monde est chaque jour un peu plus menacée. Les Unions départementales CGT, FSU et Solidaires de Loire-Atlantique, appellent les salariés, retraités et privés d’emploi à manifester massivement leur colère et à porter les alternatives nécessaires. A l’occasion du 1er mai, fête internationale des droits des travailleurs, elles appellent à se rassembler dans tout le département :

  • - à Nantes, à 10 h au miroir d’eau
  • - à Saint-Nazaire, à 10 h 30, place de l’Amérique Latine
  • - à Chateaubriant, à 11 h, au théâtre de verre
  • - à Ancenis, à 10 h, au jardin de l’éperon














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.