Une mobilisation réussie au CRÉDIT MUTUEL LACO

mercredi 28 mars 2018

Le mouvement de grève est prolongé aujourd’hui et jusqu’au jeudi 29 mars 2018 pour le moment

Communiqué :

Les organisations syndicales CFDT - CGT remercient l’ensemble des salariés en grève le vendredi 23 et le samedi 24 mars tant sur le Poitou, que Le Limousin et la Loire-Atlantique.

La mobilisation des salariés est une réussite pour le CM LACO avec plus de 50% de caisses fermées et plus de la moitié des salariés grévistes.

Le mouvement est reconduit au mardi 27 mars 2018.

DÉNONCIATION DE L’ACCORD TEMPS DE TRAVAIL CM LACO

La direction n’a pas été à la hauteur de la main tendue par les salariés grévistes. Après la brutalité de la dénonciation de l’accord de substitution remettant en cause la vie de 1 200 salariés, la Direction s’est montrée sourde et inflexible.

Nous étions ouverts à avancer mais nous considérons, faute d’une démonstration argumentée, que l’organisation du travail actuelle est compatible avec notre activité. Soulignons que les résultats économiques du CM LACO en matière de productivité sont aujourd’hui satisfaisants.

CONTREPARTIES : UNE ENVELOPPE A MINIMA AU REGARD DES EFFORTS DEMANDÉS

La proposition de la Direction d’augmentation à hauteur de 40€ puis de 60€ net n’est pas conciliable avec les sacrifices qui nous sont imposés.

Dans la mesure où les salariés n’ont rien demandé et que l’accord national n’est pas un accord d’application direct pour le CM LACO, la CFDT et la CGT soulignent que rien n’impose de changer d’organisation.

Il aurait été plus pertinent d’utiliser ce montant pour paliers aux écarts de rémunérations non fondés objectivement entre les salariés du CM LACO et ceux des autres entreprises du groupe CM11.

CHANTAGE ENTRE CONTREPARTIES DES 37H ET RATTRAPAGE DES REMUNÉRATIONS

Les dossiers contreparties du passage aux 37h et rattrape des rémunérations ont été soudain présenté comme une seule enveloppe.

Ce que vous aurez d’une main … vous sera repris de l’autre. Inacceptable pour les collègues ! Nous rappelons ici que l’entreprise fait des économies sur les rémunérations des salariés depuis des années.

Si on ajoute le profond sentiment d’injustice de traitement entre managers et employés, l’intersyndicale CFDT – CGT poursuit le mouvement de grève dès le mardi 27 mars et rdv est pris avec l’ensemble des salariés grévistes sur les sites de Nantes, Poitiers et Limoges.

PARCE QUE LE COMPTE N’Y EST PAS, CONTINUONS LA MOBILISATION !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.