Communiqué de la CGT 44 de soutien aux exilés

jeudi 8 mars 2018

Suite à l’évacuation policière de deux bâtiments de l’université de Nantes de plus d’une centaine d’exilés sans solution d’hébergement, le collectif d’étudiants et de soutiens des exilés a décidé d’investir un nouveau lieu*pour héberger dans l’urgence ces personnes jetées à la rue.

L’Union Départementale CGT de Loire Atlantique soutient cette occupation faute d’alternatives et de volonté manifeste de trouver des solutions pérennes de la part des pouvoirs publics. Pour le moment, seule la ville de Nantes a fait une première proposition qui n’est pourtant pas suffisante.

La CGT demande plus que jamais la tenue d’une table ronde en urgence pour trouver des solutions dignes et durables pour toutes les personnes à la rue.

La CGT met en garde contre tout nouveau recours à la force publique qui est un aveux d’impuissance des pouvoirs publics, ne règle rien et aggrave la situation des personnes déjà fragilisées.

La CGT appelle les syndiqué.e.s et militant.e.s mais aussi la population à soutenir activement cette occupation afin de forcer la préfecture à organiser une réflexion avec tous les acteurs pour sortir de l’impasse actuelle.

*Lieu occupé : 9 RUE MAURICE SIBILLE (arrêt chantier naval ligne 1, rue en direction du cours Cambronne)

L’UD CGT 44















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.