15 mars, 22 mars, tou.te.s en grève et dans la rue !

jeudi 15 mars 2018

Services publics, emplois, statut, salaires, retraite, instances représentatives du personnel, Macron veut tout passer à la moulinette libérale !

Dans une situation où la résignation pourrait prendre le dessus, vu la violence des attaques contre les droits des salariés et des citoyens, de nombreuses grèves ont lieu dans le secteur privé ou public. Les luttes sectorielles telles celles des EHPAD, des travailleurs sociaux, de l’Education Nationale, de l’enseignement supérieur et secondaire, de l’ONF, des pénitentiaires, des salariés du commerce, des agents des services publics ou des transports, ouvrent des perspectives plus collectives pour contrer les politiques libérales qui détruisent notre modèle social solidaire pour le profit des plus riches.

Le 15 mars, EHPAD et retraité.es :

Après la grande journée d’actions et de grève dans les EHPAD, le 30 janvier, pour la dignité des résidents et des salariés, les personnels continuent le 15 mars. Leur mobilisation inédite est le signe d’un ras-le-bol qui doit trouver des réponses en terme de moyens, de conditions de travail mais aussi de prise en charge de la perte d’autonomie. C’est une des revendications des retraités, qui demandent aussi les moyens de vivre dignement après la hausse injustifiée de la CSG qui plombe leur pouvoir d’achat, y compris pour les retraites modestes.
Les enseignants seront aussi dans l’action contre les fermetures de classes, le manque de moyens et la réforme du lycée.

MANIFESTATIONS 15 mars

  • NANTES - 14 h 30 - Place du Cirque
  • SAINT-NAZAIRE - 10 h 30 - Fontaine République
  • CHATEAUBRIANT - 10 h 30 - Mairie

Le 22 mars, on remet ça pour les services publics, le ferroviaire, le commerce…

Le projet du gouvernement et du MEDEF contre le statut des fonctionnaires et des cheminots, contre les services publics, reprend la même logique que les ordonnances contre le droit du travail, qui ont déjà des conséquences concrètes dans les entreprises (voir encadré « cadeaux fiscaux »).

Dire que les fonctionnaires ou les cheminots sont fainéants, coûteux, archaïques… sert à livrer des missions de service public aux intérêts privés qui sont à la recherche de nouveaux marchés afin de faire encore et toujours plus de profit, au détriment de l’intérêt général !

Les exemples déjà en œuvre sont nombreux : les autoroutes, la poste, les télécommunications, le secteur de l’eau, du logement et de l’énergie.

Demain, si nous ne luttons pas ce sera le tour des missions et des agents de la fonction publique, des cheminots… Pour une précarisation généralisée.

Les politiques menées de baisse des effectifs, de réduction des accueils physique, du tout internet, de manque d’investissements participent à la dégradation de l’offre de service public et servent de prétexte pour affirmer qu’ils ne fonctionnent pas.

TOUS ENSEMBLE, salariés, retraités, privés d’emploi, précaires, lycéens et étudiants

En GREVE et aux MANIFESTATIONS intersyndicales le 22 mars

  • SAINT-NAZAIRE - 10 h 00 - Gare
  • NANTES - 10 h 30 - Croisée des trams
15 et 22 mars 2018, tou.te.s en grève et dans la rue !














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.