Amiante Tour Bretagne : la loi du silence !

mercredi 31 janvier 2018

Depuis l’alerte liée à l’émission massive d’amiante par les volets de désenfumage, nos différentes organisations syndicales ont cherché à obtenir une information fiable et complète sur l’exposition à l’amiante des différentes catégories de personnels de la Tour de Bretagne et des intervenants techniques sur cette Tour.

Des premiers résultats :

  • - Un nouveau diagnostic amiante a été réalisé en décembre 2017 suite à nos interventions et des mobilisations des personnels de la Tour.
  • - Nous avons exigé que la sécurité incendie soit certifiée, puisque volets et clapets de désenfumage ne sont plus testés.

Sur la base des éléments recueillis avant même ces rapports, les Unions départementales de Loire-Atlantique exigeaient

QUE LES TRAVAUX D’INTERVENTION SUR LES SYSTÈMES DE DÉSENFUMAGE NE SOIENT PAS RÉALISÉS EN SITE OCCUPÉ, CAR IL N’EXISTE PAS DE TECHNIQUE FIABLE POUR EFFECTUER CES TRAVAUX SANS CONTAMINER LES PERSONNELS.

Certains employeurs publics communiquent aujourd’hui sur cette question, sur la base du nouveau diagnostic et des conclusions de la commission de sécurité incendie, alors que ces rapports sont dissimulés aux agents, à leurs représentant.e.s et aux CHSCT concernés.

Manifestement, ces nouveaux éléments confortent les inquiétudes que nous avons exprimées !

Les Unions départementales exigent la communication immédiate de ces nouveaux éléments aux instances à même de les étudier et d’en tirer toutes les conséquences !

Pour la protection de votre santé et celle de vos familles PAS DE DÉSAMIANTAGE EN SITE OCCUPÉ

Communiqué des Unions Départementales CGT, CFDT, CFTC, FO, Solidaires, FSU et UNSA.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.