Le 19 juin, J’ai posé un parpaing : Pétition contre la criminalisation des actions revendicatives

mardi 20 février 2018

RASSEMBLEMENT le 20 février à 14h palais de justice de Nantes pour dénoncer "Le procès du parpaing !" TOUS ET TOUTES MOBILISÉ.ES car TOUS CONCERNÉ.ES contre les atteintes à la liberté de manifester et la criminalisation des actions militantes

Le 19 juin 2017, lendemain du second tour des élections législatives, de nombreux rassemblements se déroulent en France à l’appel de diverses organisations pour lutter contre le projet politique de Macron et sa mise en œuvre annoncée par ordonnances. L’UD CGT 44 n’a pas appelé à ce rassemblement : peu importe. Ce qui s’est passé ce jour, aurait pu concerner une action symbolique que la CGT a maintes fois menée.

A Nantes, ce 19 juin, environ 300 personnes sont rassemblées place du Bouffay. Les manifestants sont déterminés, dans une ambiance détendue, parfois venus en famille avec les enfants.

Une action symbolique se met en place : il s’agit de murer l’entrée de la banque HSBC. Cette banque qui est l’objet de nombreuses polémiques et suspicions est le symbole du pire du système capitaliste.

Ainsi les manifestants en bermuda et tongs posent quelques parpaings (moins de 10) devant l’entrée de cette banque tout en laissant un passage pour ne pas dégrader les biens ou bloquer des individus.

Ce n’est pas au goût des autorités puisque l’intervention des gardes mobiles puis de la BAC à coup de matraques et lacrymo, empêche le mur de dépasser une rangée de hauteur… Aucune dégradation n’a été constatée visuellement, ni le jour même, ni le lendemain.

Les organisateurs dénonceront l’action disproportionnée des forces de l’ordre. La presse s’interroge également sur l’action de la police et de la BAC en particulier.
Aujourd’hui un manifestant est en attente de jugement pour avoir « volontairement dégradé l’entrée principale d’une banque en tentant d’en murer l’accès avec des parpaings au préjudice de banque HSBC, les dites dégradations ayant été commises en réunion ». Il sera jugé devant le tribunal correctionnel de Nantes le 20 février 2018.

Les signataires de ce texte affirment que l’action de la police ce 19 juin et la convocation du manifestant devant la justice, participent à un mouvement plus large de criminalisation de l’action revendicative. Cette criminalisation des actes symboliques revendicatifs sont contraires à la liberté d’expression. Elle participe à museler toutes les formes d’expressions contestataires, toute forme de contre-pouvoir libre et indépendant, ce qui n’est pas recevable dans une société se voulant démocratique.

Les signataires revendiquent avoir posé un parpaing le 19 juin 2017.

  • Fabrice DAVID secrétaire général union départementale CGT 44
  • Ronan LHERBIER secrétaire général union locale CGT sud LOIRE
  • ‌Cédric TURCAS secrétaire général de l’Union Locale CGT de Saint-Nazaire
  • Anthony LEMAIRE bureau UD CGT 44 ; secrétaire général territoriaux de REZE
  • Delphine AKASSAR bureau UD CGT 44
  • Jeannine MOREAU bureau UD CGT 44
  • Stéphane CATALANO secrétaire Régional enseignelent privé-CGT
  • Christine BROCHARD secrétaire générale CSD CGT 44 santé et action sociale, CE UD CGT 44
  • Eric FLEURIMONT délégué Région Pays de la Loire SYMPTAC-CGT
  • Karl MAHE secrétaire général CGT Stelia Saint nazaire
  • Damien GIRARD secrétaire général du syndicat CGT des cheminots de Savenay
  • Fabien POUESSEL secrétaire Général des Territoriaux de Saint-Nazaire et de la CARENE.
  • Sabine BERNARD secrétaire générale du syndicat CGT des territoriaux des petites et moyennes collectivités de Loire Atlantique
  • Emanuelle CLOPEAU secrétaire adjointe de la section SNSD - CGT Culture de la Drac Pays de la Loire
  • Crystelle SAVATIER responsable 44 du collectif des privés d’emploi et précaires, membre bureau national.
  • michel JAMERON membre UD CGT 44 ; syndicat conseil départemental
  • Chantal GIRARDIN membre UD 44, Syndicat USRetraités CGT Ancenis.
  • corinne LE CRAN membre UD CGT 44 ; SE 44
  • Patrick VINCE bureau UL CGT st nazaire
  • Joel LEMARIE bureau UL CGT st Nazaire
  • Claudie LARRAGUETA membre union locale st nazaire
  • Erwan DUPONT secrétaire CMCAS EDF
  • Magali VIOT CGT Elengy

Pétition

Le 19 juin, J’ai posé un parpaing : Pétition contre la criminalisation des actions revendicatives

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

Un message, un commentaire ?

141 Signatures

Date Nom Message
20 février Rouillé Jean-Pierre site web Le parpaing sert à la construction. Le parpaing MACRON est la destruction de notre savoir faire.
19 février Amans Gaffier Le 19 juin, J’ai posé un parpaing
16 février sevin tout mon soutien camarades,contre la répression et la criminalisation de nos actions collectives
15 février Emmanuelle MARTIN
15 février Nathalie LECOQ Pour la liberté de contestation et l'éxécution d'actes symboliques sans répression !
15 février helary laurent signature et soutiens total
15 février huchet je dénonce la criminalisation de toutes actions revendicatives les salariés,les retraités,les privés d'emploi , la cgt ne sommes pas des voyous
7 février Referencement internet site web Je signe et vous soutient
5 février Houria Ait tayeb Les intimidations la criminalisations des revendications deviennent des actes reguliers. Je soutiens les victimes. Syndicaliste moi mm
1er février William Coudret
29 janvier MURE site web
28 janvier drouet solidarite contre la repression ordonnee par les truands du Medef
27 janvier coeur-joly
26 janvier David site web
26 janvier Jean-Marcel Bardot

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | 135














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.