L’Union des Travailleurs n°413 - octobre 2012

mardi 16 octobre 2012

Edito :

J’espère que vous avez tous passé de bonnes vacances et rechargé vos batteries pour faire face à tous les enjeux qui vont concerner les salariés de notre département et plus largement. C’est une rentrée particulière, depuis le changement de gouvernement, auquel nous avons participé, il y a eu une pause revendicative et estivale. Mais le ton est donné, la CGT appelle à se mobiliser le 9 octobre pour l’emploi et la politique industrielle, et le 11 octobre pour le pouvoir d’achat des retraités. Il est temps, car les attentes des salariés sont très loin d’être satisfaites et le mouvement social doit s’affirmer pour peser
sur les décisions gouvernementales.

Pendant l’été, il y a eu plus de familles et d’enfants qui n’ont pas été en vacances, le chômage s’est envolé atteignant désormais les 3 millions de chômeurs, chiffre officiel, qui nous le savons tous est loin d’être réel, car tous les précaires ne sont pas comptabilisés. Le pouvoir d’achat est en berne, et les augmentations ne cessent d’arriver : carburant, loyer, énergie etc… La hausse limitée du Smic est largement dépassée. Quid de la rentrée scolaire, et étudiante dont le coût s’est fortement élevé et nombreux sont les étudiants qui ne pourront dérouler une scolarité dans de bonnes conditions, ayant besoin d’un travail en parallèle.

Cette situation de précarité, de chômage et d’incertitude dans de nombreuses entreprises développe les idées extrémistes et la délinquance. Ce sont les jeunes qui sont le plus touchés ainsi que les personnes âgées. En Europe, la crise s’aggrave, les dernières statistiques du chômage dans l’union européenne sont désastreuses. Le chômage a augmenté pratiquement chaque mois depuis un an, atteignant des niveaux record avec plus de 25 millions de salariés privés d’emploi. Les perspectives économiques sont sombres, l’austérité collective et les réductions de déficit trop ambitieuses étouffent l’économie et provoquent de nouvelles pertes d’emploi.

Dans notre département, la situation dans plusieurs entreprises est inquiétante et l’avenir sombre pour les salariés.
Le nouveau traité européen sur la stabilité, la coordination, et la gouvernance (TSCG) est un danger pour le monde du travail et va aggraver la situation de l’emploi.

C’est pourquoi la CGT a adopté une déclaration ainsi que le texte de pétition « Pour une Europe vraiment sociale ne ratifiez pas le
traité européen ! », joint dans ce journal.

• Nous avons besoin dans la période de privilégier les campagnes de terrain pour mobiliser dans nos rendez-vous revendicatifs, faire
connaitre les dangers du TSCG et faire signer la pétition, de nous déployer pour gagner les salariés des TPE aux élections professionnelles en fin d’année.

• Le temps est à l’action pour un véritable changement et la satisfaction des attentes sociales.

Marie-Claude Robin - secrétaire générale de l’Union Départementale CGT 44

Sommaire

  • Page 1 - Édito
  • Page 2 - 9 octobre
  • Page 3 - 11 octobre
  • Page 4 - Élections TPE
  • Page 5 - Saisonniers - Élu(e)s et mandaté(e)s
  • Page 6 - ag de rentrée - Dates à retenir
  • Page 7 - Vie Syndicale
  • Page 8 - Commémoration Châteaubriant / Ambroise Croizat

titre documents joints

Union des Travailleurs n°413

16 octobre 2012
info document : PDF
872.6 ko














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.