Cordemais : la justice a tranché en faveur du CHSCT sur l’amiante

jeudi 6 avril 2017

Ce jeudi 6 avril, est rendu le verdict sur l’affaire de l’expertise amiante sur la centrale EDF de cordemais. La justice a tranché, le CHSCT est dans son droit et peut mener une expertise sur l’amiante sur la centrale.

Pour rappel, le CHSCT a voté en février dernier, la réalisation d’une expertise visant à améliorer les conditions de travail sur l’amiante sur la centrale EDF de Cordemais. En effet, malgré une interdiction depuis plus de 20 ans de l’amiante, des travailleurs se trouvent toujours exposés accidentellement et donc sans protection, à de l’amiante en travaillant sur la centrale EDF de Cordemais.

Afin de trancher une fois pour toute sur les conditions de travail sur ce produit mortel, le CHSCT veut faire appel à un cabinet indépendant qui identifiera les problèmes et proposera des améliorations de mode opératoire. La Direction du site s’y oppose et à donc assigner le CHSCT au TGI pour contester la réalisation d’un expertise de ce type, avec une comparution le 16 mars dernier.

La justice a décidé, ce jour, de donner raison au CHSCT et de permettre aux représentants du personnels de poursuivre dans l’objectif d’améliorer les conditions de travail de tous les intervenants.

Le cabinet d’expertise a donc 3 mois pour réaliser ce travail et remettre leurs propositions. Affaire à suivre…













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.