Les Postier-es en grève le 7 mars pour se faire entendre !

mardi 7 mars 2017

A la Poste, les conditions de travail sont désastreuses et les attaques de la direction s’intensifient. Toujours plus de travail, toujours moins de personnel !
La Poste n’hésite pas non plus à sortir la carte "répression" dès que les salariés s’expriment un peu trop, avec des sanctions, voire des licenciements.
Des conditions de travail dégradées avec des salaires qui restent ridicules : voilà ce que nous accorde la direction du Courrier.

La poste ne pouvant ignorer la multiplication des luttes de ces derniers mois et le déferlement médiatique a proposé aux organisations syndicales d’ouvrir des négociations sur les métiers et les conditions de travail des facteurs et de leurs encadrants. Au bout de 3 mois, ces négociations ont aboutis à un texte de plus de 80 pages particulièrement néfastes pour les facteurs, avec la bénédiction des organisations syndicales CFDT, FO, CFTC et CGC.

La CGT et SUD n’ont pas signé cet accord et ont même mis leur droit d’opposition.

L’accord des métiers de la distribution est la preuve que La Poste ne se soucie guère de l’avenir des Postiers et de leurs conditions de travail. Soyons à l’offensive et imposons à notre employeur de négocier sur les revendications du personnel et non sur un projet d’accord cloisonné.

Des négociations doivent « théoriquement » s’ouvrir dans les prochains mois sur les PICS.

Pour la CGT, les personnels des PICS doivent faire entendre leurs revendications avant le début de ces négociations. Depuis plusieurs années, la suppression excessive d’emplois est la principale cause de détérioration de nos conditions de travail.

A la PIC de Nantes, il est impensable de ne pas réagir, quand on sait qu’il y a eu 4250 jours d’arrêt maladie en 2016 (3000 jours en 2015 soit 1250 de jours supplémentaire, près de plus 9%), sans que la direction ne fasse quoi ce soit, si ce n’est « TOUT VA MIEUX » ou alors « IL Y A MOINS D’ARRÊT, MAIS PLUS D’ARRÊT LONG, C’EST MIEUX !! »

Bien sur ces arrêts sont principalement en production ! Le « super nouveau » séquencement d’activité ne fonctionne pas !! L’enfantillage est à son comble !

La direction de Nantes doit nous entendre, par une forte mobilisation le 07 Mars.

Notre avenir professionnel et l’amélioration de nos conditions de travail en dépendent...

Nous avons sollicité les autres Organisations Syndicales locales pour nous rejoindre comme il le sera fait également au niveau national.

Voici ci-dessous, les revendications nationales qui seront portés devant la DRIC. Un préavis local sera également déposé.

  • - Grade de base 2.1 avec repyramidage -* - Le 13ème mois pour l’ensemble des personnels. -* - Une prime de 600 euros au titre de la reconnaissance de la pénibilité et de la polyactivité.
  • - L’heure de nuit à 3 euros dès 20h et non imposable. -* - Maintien du paiement des heures de nuit pour les fonctionnaires lors des périodes d’absences : équité avec les salariés.
  • - Le remplacement des départs sur la base d’un départ = une embauche à temps complet.
  • - L’arrêt immédiat des fermetures ou transformation des PICS/CTC/PIAC/CTN et la création de nouveaux centres si nécessaire -* - La mise en place des 32h00 en jour et 28h00 en nuit sans perte de salaire avec la création d’emplois en conséquence.
  • - Le respect des règles de congés. -* - La restitution des 4 RE et 2 BONI pour tous les régimes de travail. -* - La compensation des repos sur fériés (jour) et veille de fériés (nuit) pour les temps partiel
  • - L’octroi d’un repos gratuit pour Noël ou 1er de l’An pour le personnel qui le souhaite ainsi que la compensation double pour les agents travaillant. -* - L’arrêt de toutes formes de pressions, voire de répressions.

LE 7 MARS,TOUS EN GRÉVE TOUS ENSEMBLE POUR SE FAIRE ENTENDRE Rassemblement à partir de 12h30 devant la PIC

LE 07 MARS LA PLATE FORME INDUSTRIELLE COURRIER ( PIC) DE NANTES SERA EN GRÉVE

A la Poste, les conditions de travail sont désastreuses et les attaques de la direction s’intensifient. Toujours plus de travail, toujours moins de personnel !

La Poste n’hésite pas non plus à sortir la carte "répression" dès que les agents s’expriment un peu trop, avec des sanctions, voire des licenciements.

Des conditions de travail dégradées avec des salaires qui restent ridicules.

Des négociations doivent « théoriquement » s’ouvrir dans les prochains mois sur les PIC (Plateforme IndustrielleCourrier).

Pour la CGT, les personnels des PICS doivent faire entendre leurs revendications avant le début de ces négociations. Depuis plusieurs années, la suppression excessive d’emplois est la principale cause de détérioration des conditions de travail.

Le 07 mars la CGT appelle tout le personnel des PIC à être en grève, elle a déposé un préavis de grève national pour faire remonter les revendications du personnel afin de se faire entendre au niveau national.

La section CGT de la PIC Nantes Atlantique a également déposé un préavis local avec comme principales revendications :

  • l’emploi (un départ = une embauche),
  • le remplacement du personnel absent,
  • ouverture de négociations sur la pénibilité,
  • le grade de base en 2/1 ,
  • la revalorisation des salaires,
  • une prime de 600 euros au titre de la reconnaissance de la poly-activité,
  • la revalorisation de l’heure de nuit à 3€.

La section CGT appelle à la grève le 7 mars et au rassemblement devant la PIC, 3 rue de Solay à Orvault, à partir de 12h30















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.