Halte à la soumission

vendredi 13 janvier 2017

On savait que La Poste favorisait la pénibilité dans ses organisations de travail, par l’accroissement de la charge liée à des tournées mal pesées, avec un volume colis en perpétuel croissance, et à la multiplication des nouveaux services. Aujourd’hui, La Poste veut contraindre ses agents à la soumission et à une docilité sans failles, en imposant la mise en place sans consultation d’un temps managérial quotidien, appelé brief.

BRIEF : Temps d’échange artificiel où la liberté de parole est sous contrôle pour ne pas dire cadenassée !

tract halte à la soumission














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.