Vouloir sauver son entreprise n’est pas un crime !

lundi 19 décembre 2016

Un délégué du personnel qui défend avec ses camarades depuis des mois le maintien d’une filière incendie et sécurité civile en France et milite pour la sauvegarde de l’emploi et des savoir-faire au sein de la société SIDES vient de se voir notifier par sa direction une lettre pour un entretien préalable à licenciement le lundi 19 décembre 2016 à 11h00 à la société Sides.

L’UL Saint Nazaire appelle tous les élus et militants à faire de ce jour un véritable jour de lutte pour les libertés syndicales, il est inadmissible qu’un délégué syndical qui se bat depuis des années pour sauver une filière indispensable en France face l’objet d’une telle attaque de la part d’une direction incapable de mener à bien une entreprise de renom sur le territoire de Saint-Nazaire et se décharge sur notre camarade.

Cet appel n’est pas déconnecté des suites de la Loi travail et de toutes les représailles que subissent nos camarades, alors faisons la démonstration lundi que lorsque l’on touche à un camarade de la CGT, c’est toute la CGT qui y répond !

Rendez-vous à 10h30, lundi 19 décembre devant la SIDES pour exiger le retrait des sanctions contre notre camarade .

Contre la mort progressive de la filière incendie en France, la CGT propose un plan













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.