Procédure de sauvegarde chez AVIAPARTNER : le communiqué CGT

mercredi 7 décembre 2016

Une procédure de sauvegarde économique à été demandée par la société AVIAPARNER , responsable du Handling( assistance au sol des avions)à l’aéroport de Nantes Atlantique . L’audience est prévue le Mercredi 7 décembre à 15h00, au tribunal de commerce de Nantes.

Ci dessous, le communiqué CGT :

Suite à plusieurs mois de négociations avec la direction dans le cadre de la procédure de sauvegarde, et après concertation avec l’ensemble des élus DP/CE/CHSCT, la CGT a choisi de refuser la signature des accords « relatifs aux conditions d’emploi » et « à la durée et l’organisation du temps de travail ».

En effet, il a été impossible d’aboutir à un accord avec la direction qui ne veut pas nous assurer des garanties sur un maintien des acquis sociaux des salariés, ni même une amélioration de l’organisation, ainsi que de la planification du travail à l’aéroport de Nantes.

Même avec une signature, la direction indiquait que d’autres efforts devront être réalisés par les salariés.

La facilité aurait été d’aller dans le sens de la direction et de signer les accords proposés.

Mais dès le début de l’ouverture de la procédure, et suite à la grève du 1er Avril 2016, les salariés ont exprimés leurs refus de continuer à voir leurs conditions de travail se dégrader.

La Direction veut rendre responsable la CGT de la situation, oubliant au passage toutes les propositions constructives des délégués du personnel restées sans réponse.

Toutes ces années la direction a essayé de diminuer la qualité du travail des salariés en abusant de la productivité. L’ensemble des représentants du personnel se sont battus pour que l’efficacité du travail des salariés soit reconnue et que leurs conditions de travail soient le moins possible affectées. Ce combat quotidien va continuer.

La situation actuelle est le résultat de plusieurs années où les salariés n’ont pas été écoutés et entendus.

La CGT AVIAPARTNER















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.