Mobilisation dans la Fonction Publique

mardi 29 novembre 2016

Les Projets de Lois de Finances (PLF) et de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2017 restent marqués par l’austérité budgétaire, la poursuite des suppressions d’emplois, de nouvelles et conséquentes amputations de crédits, au détriment de la qualité et du financement de l’action publique et plus particulièrement celle mise en œuvre par l’État, les collectivités territoriales et les hôpitaux.

Cette politique, ce sont des abandons et des privatisations de missions publiques au détriment tant de la qualité que des principes d’égalité, d’accessibilité et de continuité du service public rendu aux usagers.

Après plus de 10 ans de casse des services publics, le climat politique actuel voudrait aller encore plus loin. 300 ou 500 000 suppressions d’emplois semblent un horizon indépassable pour les candidats aux plus hautes responsabilités. Dans un contexte de chômage de masse (plus de 6 millions 5 de chômeurs), ces mesures démagogiques n’auront sans doute que pour seul effet d’accroître le chômage. Par ailleurs qui peut croire que dans un contexte économique de crise, la population aurait moins besoin de services publics ?

Communiqué 29 novembre












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.