Loi Travail : Non au coup de force anti démocratique !

jeudi 12 mai 2016

fly distribué ce matin dans l’action intersyndicale.

Alors que des milliers de salariés, de jeunes, de privés d’emploi et de retraités défilent depuis déjà deux mois pour exiger le retrait du projet de loi travail, soutenus par 70 % de la population, le gouvernement a décidé de passer en force en utilisant le 49.3. Ce passage en force représente une nouvelle provocation et un déni démocratique majeur.

C’est inacceptable !

LA LOI DU PATRON

Aujourd’hui, quand un accord d’entreprise est signé, il ne peut qu’améliorer les dispositions contenues dans l’accord de branche ou la loi. Demain, si le texte n’était pas retiré, il dérogerait à l’accord de branche. Alors « la loi du patron » dans l’entreprise deviendrait la principale source de droit du travail permettant de revoir à la baisse toutes les garanties collectives encadrant le contrat de travail
(salaire, nombre d’heures, heures supplémentaires…).

Le gouvernement obéit ainsi à la volonté dictée par le patronat de l’Union Européenne (Jobs Act) afin de rendre "plus concurrentiels" les salariés en abaissant leurs droits.

La loi Travail c’est le dynamitage du Code du travail, des Conventions collectives, et demain des statuts dans la fonction publique et dans les entreprises publiques.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.