Nouvel IRM à l’hôpital de Saint Nazaire : merci la CGT

dimanche 24 avril 2016

Un nouvel IRM pour l’hôpital de Saint-Nazaire On dit merci à qui Monsieur le Directeur ? Merci la CGT !!!

Au regard des besoins de la population, un nouvel IRM devait être installé sur la région nazairienne. Deux dossiers avaient été déposés auprès de l’ARS, un par la Polyclinique de l’Europe, l’autre par l’Hôpital de Saint-Nazaire.

Un rapporteur de l’ARS avait étudié les dossiers et donné un avis. Ces dossiers et avis devaient être transmis à la Commission Spécialisée de l’Offre de Soins (CSOS) qui devait les étudier et transmettre un avis à la directrice de l’ARS (dans la très grande majorité des cas, elle suit l’avis de la CSOS).

Or le rapporteur, lors de la CSOS, a donné un avis très favorable pour une implantation à la Clinique de l’Europe et un avis très négatif pour l’Hôpital (comme par hasard !!!)

La CGT est aussitôt intervenue, par l’intermédiaire de son représentant à la CSOS, pour dénoncer, en séance, un dossier à charge contre l’Hôpital avec de nombreuses inexactitudes et erreurs de la part du rapporteur. Ce dernier, par exemple, expliquait que l’IRM ne pouvait pas venir à l’Hôpital car il n’y avait pas les locaux nécessaires.

Le syndicat CGT de l’Hôpital avait pris soin de rencontrer le responsable de la radiologie, de s’être renseigné auprès des services techniques et avait tous les arguments pour modifier la donne.

Les membres de la CSOS ont bien pris compte les arguments de la CGT et demandé que le dossier IRM nazairien soit remis à plat.

La CGT a suivi très attentivement ce dossier en gardant les contacts avec les responsables de l’Hôpital et est intervenue au Conseil de Surveillance sur ce point.

Finalement, le rapporteur de l’ARS a revu sa copie, a trouvé par magie les locaux que nous lui avions suggérés et toutes les autres réserves sont tombées à l’eau. La CSOS a donné un avis favorable au projet de l’Hôpital dans le cadre du GIE, et l’IRM sera donc implanté sur la radiologie de la cité sanitaire. Ce sera un IRM ostéo articulaire qui raccourcira de façon significative les délais d’accès.

Sans l’intervention de la CGT, cet IRM aurait été probablement attribué au privé.

Pour la CGT, la défense du service public, ce n’est pas que des mots ni de l’agitation stérile mais des actes concrets.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.