Communiqué CGT suite au décès au travail d’un jeune soudeur au chantier STX

lundi 7 décembre 2015

HOMMAGE DE LA CGT NAVALE ET DE L’USM-CGT AU JEUNE SOUDEUR DÉCÉDÉ AUX CHANTIERS NAVALS DE SAINT-NAZAIRE

Mercredi 2 décembre un soudeur de 26 ans travaillant pour la société Litana a été retrouvé mort sur son lieu de travail, l’aire de Prémontage de STX. Alors que la nouvelle circulait à travers les Chantiers, la direction STX, bien que ne disposant d’aucun élément d’explication sur les causes de ce décès, annonçait que ce travailleur « a été victime d’un arrêt cardiaque ». Formulation plus qu’ambigüe puisqu’elle correspond à la définition légale d’un décès (quelles qu’en soient les circonstances) et qu’elle évacue d’un coup de manche l’hypothèse d’un accident du travail.

Aujourd’hui encore, bien des zones sombres demeurent. Depuis combien de temps gisait-il là, seul, inanimé, allongé dans une flaque d’eau ? Qu’est-ce qui a provoqué son décès : maladie, électrisation, intoxication aigüe… ?

En fin de semaine dernière, le service HSE évoquait un AVC. Si cette pathologie était avérée, elle ne ferait que souligner le danger que représente le travail isolé. Situation de travail qui est de plus en plus imposée aux travailleurs de la Navale, au prétexte d’économies et de productivité. L’isolement de ce poste de travail a au moins eu pour conséquence scandaleuse un retard dans l’intervention des secours susceptibles de lui sauver la vie.

L’autopsie ordonnée par la justice permettra peut-être d’en savoir plus. Le CHSCT s’est officiellement saisi du sujet.

La CGT s’associe à la douleur des proches de ce jeune travailleur.













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.