Qui menace vraiment le modèle social français ?

mercredi 8 février 2012

On nous raconte que.............Notre modèle social serait menacé par la fraude et l’assistanat

Depuis plusieurs années les français les plus fragiles subissent de plein fouet les conséquences de la crise financière : explosion du chômage,hausse de la précarité......

La solidarité nationale, par le biais notamment des prestations sociales (assurance chômage, assurance maladie, allocations familiales, allocations logement, CMU,RSA....), a permis pour le moment d’éviter le pire.

Pourtant le candidat Sarkozy ne cesse depuis des mois de stigmatiser et culpabiliser les bénéficiaires des prestations sociales.

La fraude aux prestations sociales ne représente pourtant que 1% des dépenses sociales. Ainsi, sur 100€ de dépenses sociales, 99€ sont réellement dues aux assuré(e)s sociaux et allocataires. Surtout ces fraudes coûtent douze fois moins cher que la fraude fiscale ( TVA, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, travail au noir).

Alors pourquoi le candidat Sarkozy fait-il une obsession vis-à-vis des fraudes aux prestations sociales ?

Les contribuables (surtout les plus riches d’entres eux) doivent-ils bénéficier de plus de clémence que les bénéficiaires des prestations sociales ?

Ce que Sarkozy ne dit pas c’est que de nombreuses personnes qui ont droit à des prestations sociales ne les touchent pas. Ainsi,
70% des personnes qui pourraient prétendre au complément d’activité du RSA (ex-RMI) n’en font pas la demande. De même, 15 % des personnes éligibles à la CMUC (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) renoncent à faire valoir leurs droits.

Ces chiffres s’expliquent d’abord par le manque d’information et la complexité des démarches à entreprendre pour les obtenir.
Mais en montrant du doigt les soi-disant fraudeurs aux prestations sociales, le candidat Sarkozy, l’ami des riches et des puissants, stigmatise les plus fragiles d’entre nous, c’est en effet bien plus facile que de combattre les caïds de la finance et les patrons voyous.

- La CGT défend un système de protection sociale basé sur la solidarité nationale.
- La CGT exige le maintien d’un service public de qualité.
- La CGT se bat pour que les salaires, les pensions et les
minima sociaux soient revalorisés.
- La CGT exige la suppression des exonérations fiscales et
sociales sur les heures supplémentaires pour aider au financement de notre système de protection sociale.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.