Fin de mois, fin du monde, faut que ça change !

dimanche 22 septembre 2019

Pour que la « transition écologique et solidaire » ne demeure pas un mot creux, les revendications convergent pour la justice fiscale, sociale, climatique, environnementale…

Lors de la COP 21 fin 2015, les organisations syndicales avec les associations ont porté l’exigence d’une Transition Juste. C’est-à-dire une transition écologique et énergétique qui ne laisse personne au bord du chemin, permette de développer les emplois pour toutes et tous, améliore la qualité de vie au et hors travail, réduise les inégalités sociales, défende les biens communs et pas l’actionnaire.

Il nous faut gagner d’autres modes de développement, de production et de consommation.

La CGT milite pour le développement humain durable.

Injustice sociale, injustice écologique. Modifier son mode de vie ne doit pas être un luxe. Les 1 % les plus riches ont une empreinte carbone 40 fois supérieure aux 10 % les plus pauvres. Et ceux-ci subissent la mal bouffe, les logements mal isolés et la précarité énergétique, les boulots les plus durs et/ou les plus précaires, de longs temps de trajets domicile/travail… et souvent plus que les autres en raison de leur localisation, les polluants et le bruit des infrastructures collées à leurs fenêtres.

Fin de mois, fin du monde, faut que ça change !














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.