Saint Nazaire : pour l’emploi et les salaires, tout reste à faire !

mardi 12 février 2013

Journée d’action interprofessionnelle sur le bassin de Saint Nazaire le 12 février.

Alors que la bourse engrange des bénéfices records en 2012, la crise est payée par les salariés avec une accélération des plans sociaux depuis Mai 2012 ( +42% de fermetures d’usines) soit plus de 1000 usines fermées depuis 2009.

Ce constat est inacceptable. L’argent doit servir à maintenir les emplois et mieux, à développer une réelle politique industrielle qui tarde à se dessiner.

Pendant ce temps, le chômage explose et des milliers de salariés plongent dans la précarité, perdent leurs droits et leur dignité.
Exigeons par la mobilisation une autre orientation des pouvoirs publics et du patronat !

Exigeons une véritable relance par l’investissement, l’emploi et l’augmentation générale des salaires !

Dans le secteur public, la manifestation du 31 janvier dernier qui a réunit 150 000 salariés en France a permis de montrer du doigt les souffrances engendrées par les coupes sombres exercées ces dernières années dans les budgets des services publics au nom de l’austérité.

Nous ne ferons pas mieux avec moins de moyens !

L’équation ne sera résolue que par l’arrêt des départs à la retraite non remplacés, la reconquête de l’emploi et l’exigence d’un service public de qualité partout sur le territoire !

Pour la CGT, cela commence par le dégel des salaires et la refonte des grilles indiciaires avec un salaire minimum de 1700 € brut.

Sécuriser l’emploi ou sécuriser les licenciements ?

Le 11 Janvier 2013, les négociations nationales dites de « sécurisations de l’emploi » se sont terminées par un accord d’une extrême gravité pour les droits des salariés. La CGT et FO ont annoncé qu’elles ne le signeront pas.

Par contre la CFDT, la CGC et la CFTC, syndicats minoritaires, ont décidé de le parapher.

Un projet de loi doit être présenté au Conseil des Ministres début Mars, pour ensuite être voté au parlement en Mai.

Le « nouveau modèle économique et social » que cet accord veut imposer, n’a rien de neuf : c’est le règne du « gré à gré », la destruction des socles de garanties collectives, comme si le salarié était à égalité face à son patron. C’est aussi la culpabilisation des salariés dés qu’ils font valoir leurs droits. Cet accord tente de briser les capacités de résistance des salariés. C’est le libéralisme et sa loi de la Jungle !

Pourtant, les français ont rejeté cette logique en mai dernier.
Le MEDEF, qui pense tenir là sa revanche, appelle à transposer l’accord « tel quel » dans la loi.

Il n’y a aucune raison de lui faire ce cadeau !

Sur la bassin de Saint-Nazaire, la CGT compte sur la mobilisation de tous les salariés du privé et du public, les privés d’emploi et les retraités pour stopper ces logiques libérales qui nous mènent droit au mur !

Dans la navale, aucun licenciement ne peut être accepté avant la reprise du futur navire en Septembre ! Tous les dispositifs existants doivent être étudiés pour garantir le maintien de l’emploi.

Dès aujourd’hui, des actions de formations en direction des privés d’emploi doivent être prises pour permettre une véritable relance en septembre avec des emplois à la clé !

Les entreprises au carnet de commandes gonflé (7 ans de charge de travail pour AIRBUS) ont la responsabilité de la relance par des emplois en CDI et des augmentations générales des salaires !

La CGT invite tous les salariés, retraités et privés d’emploi à venir massivement le MARDI 12 FEVRIER 2013 porter leurs revendications sur les salaires et l’emploi en organisant partout où cela est possible des pré-rassemblements devant les entreprises avant de rejoindre à 10h place de l’Amérique Latine pour exiger du patronat et des pouvoirs publics des réponses concrètes à nos revendications.

Tract Manif 12 février Saint Nazaire

SALAIRES/EMPLOI, NE RESTONS PAS DOS AU MUR !

DES AUGMENTATIONS DE SALAIRES SIGNIFICATIVES
POUR RELANCER L’ECONOMIE SUR NOTRE TERRITOIRE.

L’insatisfaction salariale grandit partout dans le pays, parmi toutes les catégories de salariés. Les négociations annuelles obligatoires sont souvent marquées par des conflits unitaires, pugnaces sur les revendications salariales.

Les attentes des salariés sont fortes dans le secteur public, comme dans les entreprises privées :
★ de voir augmenter tous les salaires ;
★ de corriger les inégalités femmes/hommes ;
★ de négocier des accords salariaux dans toutes les branches ;
★ de reconnaître et payer les qualifications.

La crise continue à servir de prétexte à une offensive du patronat et des gouvernements contre le coût du travail en France et dans les autres pays européens.

Or, cette crise s’explique avant tout par une rémunération du capital disproportionnée et une rémunération du travail toujours plus faible. Le résultat c’est la baisse du pouvoir d’achat des salariés.

La CGT réaffirme qu’il n’y aura pas de solution à la crise par l’augmentation de la pauvreté et de la précarité. Pour éviter une récession, il faut une augmentation générale des salaires, traitements, pensions, allocations chômage mais aussi la création d’un revenu d’insertion pour la jeunesse.

Nous sommes les garants de la création de richesses, exigeons du patronat et du gouvernement notre du pour relancer l’économie, la protection sociale et les emplois tant dans les entreprises que dans les services publics.

SORTONS DE LA SPIRALE DU CHOMAGE ET DE LA PRECARITE ET GAGEONS-NOUS DU PIEGE DE LA « FLEXISECURITE ».

2012 a été pour notre bassin une année sinistrée avec +16,5% de privés d’emploi.

Faisons de 2013 l’année de la relance par l’emploi et la satisfaction des besoins de chacun.

Les commandes prisent par nos industries doivent se concrétiser par des emplois qualifiés et sécurisés pour tous ceux et celles qui après des mois de chômage veulent regagner leur droit d’exister et participer à l’effort nécessaire pour redorer notre territoire, notre fierté.

Exigeons dès aujourd’hui :

★ la garantie des emplois dans la sous-traitance de la Navale,
★ l’embauche en CDI dans les entreprises en pleine charge dans l’aéronautique
★ un plan de formation massif pour les intérimaires et privés d’emploi dont nous aurons besoins pour répondre aux commandes à venir.

Dans les Services Publics, la précarité n’a plus sa place et doit disparaître suite à l’accord du 12 mars 2012 sur la résorption de la précarité dans la fonction publique signé par la CGT.

Cette signature doit se traduire par des titularisations massives dans tous les secteurs de la fonction publique.

Nous devons regagner les valeurs de service public qui sont les nôtres et garantir un véritable service de qualité aux usagers en luttant contre les privatisations et les politiques libérales de management qui conduisent à l’individualisme au détriment du travail collectif nécessaire à nos missions.

La CGT invite tous les salariés à venir massivement le 12 FEVRIER 2013 porter leurs revendications sur les salaires et l’emploi en organisant partout où cela est possible des pré-rassemblements devant les entreprises avant de rejoindre à 10H la place de l’Amérique Latine pour exiger du patronat et des pouvoirs publics des réponses concrètes à nos revendications.

Tract Salaires Emplois

Un mur mûr pour le 5 mars très bruyant

Quinze jours après la venue du premier ministre, plus de 600 salarié-es et retraité-es ont défilé lors de la manifestation interprofessionnelle à Saint-Nazaire ce mardi 12 février 2013 contre l’austérité et la flexibilité imposées par un « gouvernement, enfermé dans sa posture de soumission à l’économie de marché », comme le dénonce Fabrice DAVID, Secrétaire de l’Union locale CGT.

Les diverses délégations professionnelles, réunies place de l’Amérique Latine se sont rendues jusqu’à la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Nantes et Saint-Nazaire.

L’accord national interprofessionnel était dans les cartons des cégétistes au lendemain de l’annonce par le gouvernement de suivre les accords CFDT avec le Medef. Ils ont dressé un mur symbolique devant le CCI appelant tous à venir nombreux manifester leurs colères le 5 mars prochain.

manif interpro ST NAZ 12 02 2013















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.