Débrayage STX : que l’Etat prenne ses responsabilités !

mercredi 28 novembre 2012

Défendre le Chantier Naval et tous nos emplois et s’opposer aux attaques patronales. Exiger du gouvernement qu’il prenne ses responsabilités !

Partout la même politique d’austérité pour les salariés, partout les attaques incessantes sur les emplois, les conditions de travail, les salaires, partout des attaques sur les accords collectifs sous couvert de « compétitivité ».

Au Chantier Naval, les salariés sous-traitants et les intérimaires sont déjà purement et simplement licenciés et, depuis Avril dernier, chaque mois qui passe, le nombre de salariés de STX subissant le chômage partiel s’accroît. De plus en plus de salariés se retrouvent en chômage partiel total sans perspective de reprise du travail. Ces situations sont de plus en plus mal vécues tant par les salariés en chômage partiel que par ceux ayant encore une activité.

Les projets de la Direction visent à entretenir l’idée de sacrifices à venir : « réduire le coût du travail », « trop grande surface du Chantier », « flexibiliser le temps de travail ». Au cours du Comité d’Entreprise du 28 Novembre, la Direction présentera un plan de « réorganisation » de l’entreprise autour d’hypothétiques projets de diversification dans les domaines de l’offshore et de l’éolien.

Mais à ce jour, aucune commande de navires n’est en vue et la situation du Chantier Naval continue de se dégrader très dangereusement.

Le groupe coréen STX, actionnaire majoritaire (67%), ne fait rien pour aider le site de Saint-Nazaire à sortir de l’ornière. Sur le plan industriel, depuis 4 ans, il n’a apporté aucune commande, ni aidé le Chantier à en décrocher une !

Avec 5000 km de côtes maritimes, il n’est pas pensable qu’il ne reste pas un grand chantier naval dans ce pays où il existe un important réseau d’armateurs nationaux et régionaux. De plus, l’Etat est actionnaire d’un certain nombre d’entre eux : SNCM (25%), GDF-SUEZ (36%) et même plus récemment CMA-CGM (6%).

Pour vos organisations syndicales CGT et FO, il est hors de question d’accepter ou d’accompagner tout plan de licenciements, y compris au nom de la « compétitivité », aussi bien chez STX que dans les entreprises sous-traitantes, qu’il soit « massif » ou non ! D’autant plus que le chantier est déjà descendu au niveau du seuil critique pour assurer les études et la construction de gros navires à passagers.
Dès lors, vos organisations syndicales FO et CGT considèrent qu’il est de la responsabilité du gouvernement de tout faire pour maintenir le dernier grand chantier naval et les milliers d’emplois qu’il génère, y compris en devenant l’actionnaire majoritaire.

Malgré deux rencontres avec le Ministre du « Redressement Productif » A. Montebourg, le gouvernement n’a toujours pas répondu aux revendications de l’ensemble des organisations syndicales.
C’est pourquoi, vos organisations syndicales CGT et FO appellent tous les salariés à poursuivre leur mobilisation pour défendre nos revendications communes :

  • Pour que l’Etat prenne toutes ses responsabilités et s’implique totalement pour garantir l’avenir du Chantier Naval de Saint-Nazaire, y compris en devenant l’actionnaire majoritaire ;
  • Pour le maintien de tous les emplois chez STX France (Chantier Naval et filiales) et chez les sous-traitants ;
  • Pour la création d’une banque publique d’Etat pour le financement de l’industrie et de l’exportation ;
  • Pour une véritable politique industrielle débouchant rapidement sur des commandes de navires ;
  • Pour le développement de la filière construction navale (coréalisateurs et sous-traitants) avec des règles contre le dumping social, fiscal et financier ;
  • Pour soutenir financièrement la diversification du Chantier Naval et la Recherche et Développement.

Vos organisations syndicales CGT et FO du Chantier Naval considèrent que la mobilisation de tous les salariés est absolument nécessaire pour montrer à la Direction et aux Pouvoirs publics, notre détermination collective à obtenir rapidement les mesures d’urgence répondant à nos revendications communes.

STX 28 11 2012












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.