Débrayage à l’Office Municipal de la Jeunesse les 21 et 22 juin

vendredi 16 juin 2017

A Saint Nazaire, la municipalisation de l’O.M.J, et la mise en place de la réforme des rythmes scolaires se font dans la douleur.

Les animateurs ont pu faire remonter quelques-unes de leurs inquiétudes et être écouté sur quelques-unes de leurs demandes mais beaucoup d’entre elles n’ont pas encore été résolues.

Aussi, il leur a paru nécessaire, pour être réellement écouté, entendu, de mettre en place des temps de débrayage.

Ils ont fait le choix de ne pas impacter le temps du 12-14, temps durant lequel il est difficile pour les parents de trouver des solutions de garde. Tiraillés toutefois entre leurs devoirs professionnels, le respect qu’ils ont envers le public et les familles, et la nécessité d’agir pour faire valoir des droits fondamentaux, ils se doivent d’agir... encore plus aujourd’hui avec la remise en cause de ce qui a été construit ces quatre dernières années, dans la souffrance, avec un investissement inversement proportionnel à leurs temps de travail mais tout au moins aussi égal que la flexibilité de leurs emplois du temps.

C’est un peu l’opération de la dernière chance, se mobiliser maintenant parce qu’après, il sera trop tard.

Nos revendications sont légitimes et loin d’être superflues !!!

1) à année exceptionnelle (N+0 de la municipalisation de l’O.M.J), mesures
exceptionnelles !!!

Les agents du service enfance demandent que leurs compteurs d’heures soient
remis à zéro en fin d’année et que par la suite, la même règle que pour les
agents du service propreté des locaux magasin festivités soit appliquée. Ce
n’est pas aux agents de pâtir du manque d’organisation de la direction alors que
dès le premier mois ils ont alerté leurs responsables hiérarchiques sur ce
problème.

2) Le paiement des heures complémentaires dès le mois suivant !!!

Beaucoup d’animateurs réalisent plus d’heures complémentaires que leur temps
de travail de base. Ils veulent être payés dès le mois suivant. Qui peut travailler
à temps plein durant le mois de Juillet et n’être payé que deux mois après ?

3) Peur pour leur avenir et leurs contrats...pérennisons les contrats !!!

Les animateurs en CDD veulent être titularisés ou avoir des CDI. Ils ont investis quatre ans de leur vie malgré des temps de travail précaire. Ils ne veulent pas être mis à la porte, ils aiment leur métier, ils ne veulent pas être licencié parce que des politiques imbus de leur personne réforment l’Éducation Nationale tous les cinq ans.

Les agents de la direction enfance/éducation sont les variables d’ajustements de ces politiques engendrant des situations de précarité. Saint-Nazaire a une ambition éducative, que ses représentants le montrent en pérennisant la réforme des rythmes scolaires qui a été tant vantée lors de sa mise en place.

4) Des trousses à pharmacie pour les temps périscolaires !!!

No comment...

5) Les engagements pris lors de la réunion du 29 mai par la directrice des ressources humaines et la directrice enfance/éducation doivent être formalisés par écrit avec l’établissement d’un calendrier précis.

Pour faire part de notre mécontentement et appuyer nos revendications,

les syndicats CGT et FO appelle à des débrayage le mercredi 21 juin de 11h30 à 18h30 avec un rassemblement à la mairie de Saint-Nazaire à 12h00

Et le jeudi 22 juin de 15h15 à 16h45 avec un rassemblement à la mairie de Saint-Nazaire à 15h30















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.