Visite de Macron au patronat de la croisière et du chantier naval

mercredi 31 mai 2017

Pour la deuxième fois, Macron vient au chantier profiter en opportuniste d’une commande de navires qui semble se concrétiser.

Opportuniste, car en aucun cas les accords compétitivité, qui sont parés de toutes les vertus à ses yeux, n’ont permis d’engranger des commandes, elles n’ont fait qu’abaisser le niveau de vie des salariés et augmenter les marges.

Les sacrifices imposés aux travailleurs du chantier malgré leur résistance, ont bien un poids réel et négatif dans la vie des salariés, mais pèsent de peu de poids face à une conjoncture économique et spéculative favorable au marché de la croisière. L’ensemble des chantiers européens sont fournis de commandes.

Aujourd’hui, Macron ne vient pas rendre visite aux salariés du Chantier, il vient vanter auprès des grands dirigeants d’entreprises les sacrifices imposés dernièrement aux travailleurs comme la compétitivité, les lois « Macron » et la loi « travail ».
Il ne vient pas serrer la main aux travailleurs, il vient leur serrer la ceinture.

Alors que le chômage reste au plus haut dans le département, alors que la faiblesse des salaires est dénoncée aux chantiers depuis longtemps, alors que les droits du travail les plus élémentaires sont bafoués par le patronat dans la mise en concurrence des salariés entre eux, venir profiter d’annonces favorables devient indécent.

La vente du Chantier et le changement d’actionnaire ne semblent pas non plus se faire sous le signe d’une amélioration de ce côté-là. La CGT Navale se rendra en fin d’après-midi en délégation à la sous-préfecture, auprès du cabinet du Président de la République, pour y rappeler les revendications défendues sur ce dossier.

Dès cet été, Macron annonce qu’il souhaite durcir les conditions de vie du monde du travail et qu’il le fera en l’imposant par ordonnance. Il y a donc urgence à réagir.

Malgré un délai très court pour mobiliser, la CGT NAVALE ainsi que l’Union Locale CGT ST-NAZAIRE ont appelé à un rassemblement lors de la venue de Macron sur le site en fin d’après-midi.















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.