Transfert de l’office municipal de la jeunesse : non, tout ne s’est pas bien passé !

vendredi 17 février 2017

Communiqué de la CGT Ville de Saint Nazaire suite à l’article de Ouest France du 06 février 2017

L’Office Municipal de la Jeunesse a été intégré aux services municipaux de Saint Nazaire à l’automne dernier. L’article de Ouest France en date du 06 février dernier semblait en faire un bilan très positif. La CGT tient à rappeler que tout n’est pas si simple.

Le syndicat CGT des territoriaux de Saint-Nazaire souhaite réagir à la demande d’animateurs par rapport à l’article en date 6 février 2017 concernant la municipalisation de l’O.M.J :

Nous avons été étonnés par les propos tenus par les représentants des organisations syndicales CFDT et UNSA qui rapportent que globalement tout s’est bien passé sans avoir concerté les animateurs qui côtoient les enfants et sont dans les structures chaque jours.

La CGT a réuni les animateurs le 23 novembre dernier et reste en contact avec eux depuis. Pour nous, tout ne s’est pas bien passé.

Quatre exemples concrets :

  • Par exemple quand un animateur doit se rendre de son lieu d’accueil à une réunion de travail, le temps de trajet est déduit de son temps de travail.
  • Les agents à temps incomplets sont appelés sur leurs téléphones personnels (alors qu’à l’OMJ, les remplaçants avaient des portables professionnels) aux pieds levés pour paliers aux absences sans délais de prévenance. Une flexibilité à toute épreuve !!!
  • la convention collective de l’animation prévoyait des primes de coupures et un nombre de coupure maximum par jour. Ce n’est plus le cas... plus de primes de coupures...vous allez pouvoir faire des journées avec 13 heures d’amplitudes de travail, ne travaillant que 6 heures par jour sur 4 temps différents sans aucune contrepartie... peu d’agents ont la chance de pouvoir rentrer chez eux pendant leurs coupures, cet hiver, certains ont passé leur pauses dans leur voiture...
  • Des animateurs sous contrat ville avant la municipalisation ont perdu de 1 à 2 euros de l’heure.

« Tout s’est donc relativement bien passé »...mais pas pour tout le monde... le manque de cadre et de repères engendrent, entre autre, des salariés en situation de stress. Désorientés dans leurs manières de faire, perdus face à leurs fiches de salaires, au fonctionnement administratif, chacun doit se retrouver dans cette grosse machine. L’animateur est devenu un numéro de matricule.

Certains cadres du service ont même connu de gros déboire en début d’année tant l’intégration des ex-O.M.J était une chose difficile à réaliser. On n’a pas compté les gens en pleurs, certains n’en sont pas encore revenu et ont même abandonné le navire... mais, « tout s’est relativement bien passé »... à croire que certains oublient vite le passé proche ou alors n’ont pas vu avec les mêmes yeux.

article de Ouest France sur le transfert de l’office municipal de la jeunesse














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.