Contrat de Chantier (CDIC) : Un pacte contre les travailleurs

mercredi 8 février 2017

Jeudi dernier, les représentants de l’Etat et du patronat se sont retrouvés à Versailles pour sceller un « pacte pour l’emploi dans le secteur de la Construction Navale en Loire-Atlantique ».

Deux membres du gouvernement, dont la ministre du Travail El Khomri, le Directeur Général de ce qui est encore STX France (L.Castaing), le Medef, le préfet, les présidents du Conseil Régional, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de la Carène (qui est aussi le maire de Saint-Nazaire), le directeur de Pôle-Emploi, la CFDT, la CGC, la CFTC, les patrons des principales entreprises sous-traitantes de la Navale à Saint-Nazaire… tout ce beau monde s’est réuni pour crier en chœur :

  • « Il y a des millions d’heures de travail à effectuer dans les 10 prochaines années aux Chantiers Navals de Saint-Nazaire,
  • le taux de chômage est particulièrement élevé dans la région,
  • le chiffre d’affaire de l’ensemble des commandes en cours se compte en milliards d’Euros,
  • il y aura besoin de centaines et même de milliers de travailleurs supplémentaires pour honorer un carnet de commandes plein à craquer pendant au moins 10 ans,
  • mais par ce pacte, nous déclarons que nous ne voulons pas (ou très peu) d’embauche en CDI ! ».


Contrat de Chantier (CDIC) : Un pacte contre les travailleurs












Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.