32H00 et emploi

lundi 6 février 2017

Les politiques publiques en faveur de l’emploi se sont souvent résumées à des aides aux entreprises sous forme de crédit d’impôt et d’exonération de cotisations sociales.

Le résultat, c’est 200 milliards d’euros d’aides publiques sans aucune efficacité sur la création d’emplois.

La seule mesure de ces dernières années qui a permis de créer des emplois et de réduire le chômage a été la loi portant la durée légale à 35 heures hebdomadaires. Ce sont plus de 350 000 emplois en solde net et 2 millions d’emplois qui ont été créés sur cette période.

Réduire la durée légale hebdomadaire à 32 heures, c’est faire baisser la durée réelle du temps de travail qui est aujourd’hui de 39 heures pour la faire passer dans un premier temps à 35 heures effectives puis ensuite à 32 heures.

Cela permettrait de créer 4 millions d’emplois, de booster la croissance et d’anticiper l’arrivée de nouvelles ruptures technologiques comme l’avènement du numérique, du digital et de la robotisation.

La nouvelle réduction du temps de travail que nous proposons doit maintenir le pouvoir d’achat et les salaires, doit réduire les inégalités en terme de temps de travail et s’attaquer à la précarité.

Cela passe par une loi qui détermine une nouvelle durée légale hebdomadaire à 32 heures pour toutes et tous créatrice d’emplois et sans perte de salaire. Dans ce cadre les négociations de branches et d’entreprises devront améliorer la loi pour tous les salarié-e-s et donc rétablir la hiérarchie des normes et le principe de faveur. Cela passe par l’abrogation des principales mesures de la loi travail.•

Les 32h permettraient de créer 4 millions d’emplois, de booster la croissance et d’anticiper l’arrivée de nouvelles ruptures technologiques comme l’avènement du numérique, du digital et de la robotisation.

32h00 pour créer 4 millions d’emplois














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.