Sous traitance : la DCNS fait travailler des Nord Coréens en Pologne !

dimanche 5 juin 2016

lettre ouverte de la CGT DCNS aux responsables politiques

De : Syndicats CGT DCNS, adhérents à la Fédération Nationale des Travailleurs de l’Etat

A : Responsables politiques locaux et nationaux

Madame, Monsieur,

Pour la CGT, DCNS avec l’état comme actionnaire majoritaire et principal client, est un "cas d’école" du paysage industriel Français.

Il est évident pour tout le monde que ce même état doit faire preuve d’exemplarité quant à la responsabilité sociale des entreprises dans lesquelles il est présent, à fortiori quand il est "le vrai patron"(sic) (J.Y. Le Drian, ministre de la défense, le 25 sept 2013).

À plusieurs reprises, à tous niveaux et partout où DCNS est implanté, nous avons interpellé les différents responsables politiques quant aux choix industriels faits par la direction de DCNS.

Nous défendons l’idée que, notamment à l’occasion de contrats financés par l’argent des contribuables, l’état se doit de veiller à la bonne utilisation des fonds publics en exigeant que ceux-ci bénéficient en priorité aux bassins d’emploi et travailleurs locaux.

Vous le savez, dans le domaine, notre entreprise ne brille pas par son exemplarité. Recours à des travailleurs détachés, utilisation de main d’œuvre dans les prisons, délocalisation de la charge de travail, …, tout semble malheureusement possible…

Nous pensions avoir touché le fond, mais une nouvelle étape semble avoir été franchie.

Nous apprenons que notre entreprise, via sa politique de sous-traitance, aurait recours à de la main d’œuvre Nord-Coréenne dans des chantiers situés en Europe de l’Est.

Nous vous joignons l’article de presse faisant référence à cette affaire. Nous vous laissons lire les détails ; comme nous peut-être aurez-vous la nausée…

Plusieurs activités semblent être concernées et nous vous rappelons que c’est également dans ces chantiers que sont fabriqués de nombreux éléments des prototypes d’hydroliennes.

Nous ne pouvons que vous exprimer le dégoût que nous inspire cette information.

Vous dites depuis des mois disposer de garanties solides de la part de notre direction quant à sa volonté et sa capacité à assumer sa responsabilité sociale. Nos doutes ne datent pas d’hier et cette information vient fortement les renforcer.

Vous comprendrez que, dans ce cadre, nous exigions que se tienne enfin une réunion rassemblant DCNS, des représentants de l’état et les organisations syndicales.

Vous pouvez compter sur notre farouche détermination à œuvrer pour l’emploi industriel dans nos bassins d’emploi et contre toute forme de « dumping social ». Comme sur la Loi Travail, la Cgt ne lâchera rien, ni personne.

Merci de votre attention.

DCNS, le 2 juin 2016















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.