08 mars 2012, pour l’égalité dans le travail et la société

jeudi 8 mars 2012

L’égalité professionnelle, un enjeu majeur !

La loi de 2006 faisait obligation aux entreprises de négocier pour réduire les écarts de salaires avant le 31 décembre 2011 sous peine de sanction.

Le décret d’application du 7 juillet 2011 de l’article 99 de la loi du 9 novembre 2010 sur les retraites impose que les entreprises de plus de 50 salariés aient un accord ou un plan d’action sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes au 1er janvier 2012 .

À défaut, une sanction financière pouvant aller jusqu’à 1 % de la masse salariale « serait » appliquée par l’inspection du travail après mise en demeure et un délai de six mois pour mise en conformité.

Mais l’entreprise pourra arguer de « difficultés économiques » pour déroger à la loi ! Combien d’entreprises seront sanctionnées ?

Une autre inégalité doit retenir notre attention : celle qui existe entre les grandes entreprises et les petites. Rappelons que la moitié du salariat travaille dans des entreprises de moins de 50 salariés. Dans ces entreprises il y a peu de syndicats par contre beaucoup de femmes.

Douze des quatre vingt six familles professionnelles concentrent 52 % des emplois occupés par les femmes : les assistantes maternelles à 99,1 %, les secrétaires, les aides à domicile, les aide-ménagère et la dernière catégorie de ces douze catégories professionnelles, les enseignantes avec quand même 65 % de femmes. Ces emplois ont des salaires qui ne correspondent pas aux exigences et qualifications demandées ! (...)

la suite dans le tract ci-joint















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.