la CGT de Loire Atlantique (44)
Lettre ouverte de l’intersyndicale départementale des organisations de retraité.es de Loire Atlantique au Préfet
lundi 30 mars 2020

A Monsieur le Préfet de Région et de Loire Atlantique

Monsieur le Préfet,

Nos organisations de retraités CGT, CGT-FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP et LSR de Loire Atlantique s’adressent à vous solennellement pour vous faire part de leurs plus vives inquiétudes concernant les conséquences de la crise sanitaire liée à l’épidémie du COVID-19 en particulier sur les personnes âgées et pour exiger que des mesures immédiates soient prises.

Une situation qui nous scandalise :

Des exigences à la hauteur de l’urgence et de la gravité de la crise :

La générosité et le dévouement sont des valeurs nobles mais elles ne sauraient se substituer au rôle de l’État qui doit garantir la continuité et qualité du service public de santé en priorité. La qualité d’une politique publique se mesure à l’aune du sort réservé aux plus fragiles. Quelles sont vos actions pour assurer la vie et la santé des personnes les plus âgées, des personnes les plus exposées aux risques épidémiques ?

Nos revendications sont évidentes :

Il ne suffit pas d’invoquer la solidarité, le « vivre ensemble », ou le courage du personnel soignant. Il ne suffit pas de les applaudir et de les féliciter, vous devez d’urgence les protéger.

Cette pandémie a révélé au grand jour les conséquences des politiques de santé menées depuis des années au nom de la réduction des déficits publics et des économies budgétaires : des milliers de lits ont été fermés dans les hôpitaux, et les EHPAD connaissent un manque de personnel flagrant que nos organisations n’ont cessé de dénoncer auprès des dirigeants politiques. En 2018, par l’intermédiaire du CDMCA, nous adressions une lettre d’alerte à l’ARS concernant les conditions de travail et de vie des résidents dans de nombreux EHPAD.

Nous avons été aux côtés des personnels des EHPAD pour soutenir leurs revendications, comme nous avons soutenu celles des personnels hospitaliers ces derniers mois car les conditions de vie et de santé des personnes retraitées, des personnes vulnérables ou dans le grand âge en dépendent.

Aucune réponse n’a été apportée. Nous en payons le prix. Il faudra en tirer les leçons.

Monsieur le Préfet, vous êtes le représentant de l’État dans le département, il est de votre responsabilité de prendre toutes les décisions maintenant pour protéger nos concitoyens, les personnes vulnérables, les professionnels indispensables à la vie collective...

Notre démarche doit retenir toute votre attention.

Nous vous prions d’agréer monsieur le Préfet l’expression de notre considération.

USR CGT : Yves Weber FSU retraité.e.s : Marie-France Le Marrec
UDR FO : Claire Compain UDIR Solidaires : Francois Préneau
UDAR CFTC : Patrick Gosselin FGR-FP : Monique Ramé
UDIR CFE-CGC : Georges Lemarie LSR : Alain Le Vraux

Intersyndicale départementale des organisations de retraité.e.s
CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR Fp et LSR
Nantes le 27 mars 2020