Défendons STX !

mercredi 18 avril 2012

Après l’annonce de l’annulation des deux commandes de navires vikings au profit d’un chantier italien c’est la consternation chez les ouvriers des chantiers, les intérimaires et les sous-traitants qui voient venir une longue traversée du désert sans même un mirage en vue.
L’annonce du chômage partiel qui suit l’annulation des commandes est sans précédent puisque dès le 12 avril 60 personnes du bureau d’études se retrouvent au chômage partiel, faute de projet.
Les ouvriers, employés, intérimaires et sous-traitants suivront dès la fin avril pour une période de trois mois pour l’instant.
Mais sans nouvelle commande, l’avenir reste obscur puisqu’il faut 9 mois pour qu’une commande passe du bureau d’études à la production !

...

Dans un premier temps, nous devons obtenir des solutions à court terme :
- des redéploiements,
- des plans de formation,
- des aides au maintien des entreprises les plus fragiles
- et des garanties très rapides pour l’emploi sur Saint-Nazaire.
Mais nous devons aussi voir à plus long terme et porter l’exigence d’un organisme financier public destiné à soutenir et développer l’industrie, diversifier notre production, investir dans l’outil de travail, mais aussi revendiquer de nouvelles loi françaises ; européennes voir internationales sur le monde maritime et la construction navale.
Dès mercredi 18 avril les salariés des chantiers organisent un mouvement pour porter ces exigences à l’appel de leurs syndicats.
Nous devons tous nous emparer de ces mouvements pour exiger d’autres orientations politiques et préparer dès aujourd’hui l’avenir de nos enfants, de notre territoire et des hommes et des femmes qui y travaillent.

Saint-Nazaire n’a jamais capitulé et ne capitulera pas demain !

Alors tous ensemble défendons l’avenir de notre chantier ! ! !















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.