CGT STX rentrée 2014

jeudi 25 septembre 2014

Mardi dernier, à Paris, le gouvernement Valls obtenait la confiance des députés de la majorité et la défiance du peuple. Par ce vote ces élus qui avaient été mis en place par le vote populaire pour changer les choses et combattre la finance ont choisi de se mettre à la botte du MEDEF.

Mardi dernier, à Saint Nazaire, les salariés de la filiale d’ingénierie STX Solutions ont voté la confiance à la CGT lors des élections professionnelles avec 64% des voix !!!

Malgré les campagnes de communication sans précédent de la part de la Direction et de certains syndicats contre la CGT, les salariés ont clairement manifesté leur rejet du plan dit de « compétitivité » de la Direction.
L’emballage idéologique de la compétitivité a craqué et ce vote démontre clairement que la Direction et ses alliés ont subi une défaite cuisante sur les idées. Par ce vote les salariés ont également exprimé le souhait de se défendre avec la CGT.

La CGT ce n’est pas, comme certains aimeraient la caricaturer, le syndicat des ouvriers, mais c’est le syndicat de tous les salariés, ouvriers, cadres et techniciens !!!

Avec 93% de participation, ces élections montrent, n’en déplaise à certains, combien les salariés se sentent concernés et impliqués dans l’avenir de leur entreprise.

Cette stratégie culpabilisatrice de la Direction, nous n’en voulons pas
Ce vote UFICT-CGT conforte bien la position de notre syndicat dans son refus du plan de compétitivité à la « maison mère » comme à Solutions.

Dénoncé par la CGT à STX Solutions il ne peut donc pas s’y appliquer !!!
Les salariés ont donc décidé de soutenir notre démarche cohérente et fidèle à nos engagements tout au long de ces années…

Alors que certains à la maison mère minimisent l’impact de cet accord de régression sociales, ou encore d’autres qui cherchent toujours à nous faire croire qu’il est bénéfique pour notre entreprise, pour les emplois, les salariés de Solutions se sont exprimés clairement : cet accord nous n’en voulons pas !!!

Loin de s’arrêter à la seule compétitivité, ce vote montre aussi que le fossé ne cesse de se creuser entre la Direction et l’ensemble des catégories de personnel de l’ouvrier à l’ingénieur. La défiance se généralise que ce soit sur les aspects sociaux, techniques ou économiques, personne ne peut se satisfaire de cette situation.

Avec ce résultat à Solutions qui intervient après la progression de 10% de la CGT chez les ATAM aux dernières élections de la « maison mère », la CGT (l’UFICT –CGT pour les ICT) apparait comme l’outil nécessaire pour défendre ses droits. C’est aussi notre conception du syndicalisme et le rôle que l’on s’efforce de jouer.

Compétitivité, stagnation des carrières, non reconnaissance de l’expérience, gel des salaires ou embauches au compte-goutte, conditions de travail dégradées, charges accrues : autant de visages d’une politique patronale dont les salariés ne veulent plus !!!!

Nous espérons sincèrement que la Direction entendra le message qui vient de lui être adressé. Ici comme ailleurs
Nous ne voulons pas, ici comme ailleurs, d’une application des vœux du Medef, où loin de s’arrêter à la compétitivité, les patrons aujourd’hui réclament toujours plus : déréglementation du temps de travail, du salaire minimum, suppression de jours fériés, etc !!!

Et puis quoi encore !! Des cadeaux, ils en ont eu plus qu’assez ! A nous de leur dire que ça suffit, et qu’on ne veut plus se sacrifier pour qu’ils s’en mettent toujours plus dans les poches.

Il est temps de parler de nos revendications, de nos attentes et de nos espoirs !
A Solutions comme ailleurs, à la maison mère, sous-traitants, intérimaires, les travailleurs en ont assez. Alors ensemble allons crier nos revendications dans la rue le 16 octobre à St Nazaire,

Le communiqué suite aux élections à STX Solutions















Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.