Vive les vacances !

dimanche 21 septembre 2014

Il est toujours bon de comprendre d’où on vient pour savoir où on va... En 2014 personne n’imaginerait que les congés payés puissent ne pas exister... et pourtant.

Il a fallu les grèves de mai-juin 1936 pour que le patronat et le gouvernement accordent, entre autres, les deux semaines de congés payés, de peur de perdre bien plus.

Mais que s’est-il passé ?

L’idée des vacances payées naquit dans les années 1920. En 1926, le congrès de la CGT revendique le droit aux congés payés.

Cette année là, l’idée "d’être payé à ne rien faire", comme le bonheur, devient "une idée neuve".

Droits nouveaux et mentalités nouvelles vont de pairs. Du Front Populaire à aujourd’hui, l’histoire des congés et des vacances est longue. Elle n’est pas finie !

Le 3 mai 1936, le Front Populaire gagne les élections et provoque par sa victoire un élan de revendications chez les travailleurs. Mouvements de grève et occupations pacifiques des usines entraînent plus de 2 millions de travailleurs dans une lutte pour de meilleures conditions de travail et l’ouverture de négociations avec le patronat.

La France est paralysée et, sous la pression du nouveau gouvernement, des discussions s’engagent.

Dans la nuit du 7 au 8 juin, à l’hôtel Matignon à Paris, sont officiellement signés les accords dits de Matignon, entre le président du Conseil, Léon Blum, la Confédération Générale du Patronat Français et la CGT.

Ces accords prévoient la généralisation des conventions collectives, la création des Délégué-es du Personnel et une augmentation de 12 % des salaires !

Mais ce qui marque l’esprit des français reste l’instauration de la semaine de 40 heures et l’octroi de congés payés qui permettront surtout aus français-es de partir en vacances, et ce dès l’été 1936.

Il faudra attendre la Libération pour que la revendication d’une semaine supplémentaire de congés payés figure parmi les préoccupations ouvrières. Ainsi les congés payés n’ont cessé de s’allonger par l’action syndicale. De 15 jours de vacances aux frais de l’entreprise en 1936, nous sommes passés en mars 1956 à la 3ième semaine, en mai 1969, à la quatrième semaine pour arriver à la cinquième semaine en 1982.

Christian - CGT Centre Hospitalier Maubreuil













Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.