Chômeurs en lutte pour les services publics

jeudi 2 novembre 2017

Pour accéder à nos droits, nous voulons des services publics, à côté de chez nous !

Les accueils physiques des services publics ferment où se réduisent les uns après les autres. La multiplication imposée des services dématérialisés et leurs dysfonctionnements remet en cause l’égalité d’accès de l’ensemble des usagers aux services publics.

Pour ceux d’entre nous qui cumulent précarité sociale et numérique, c’est un facteur d’exclusion supplémentaire.

En fermant les services publics, le gouvernement organise l’impossibilité de recourir à nos droits.

Aujourd’hui, le gouvernement Macron avec son projet politique organise la fermeture pure et simple des agences d’accueil.

À Saint-Nazaire

  • CAF : Prime d’activité (anciennement PPE prime pour l’emploi) : démarches obligatoires sur internet
  • Pôle Emploi : dématérialisation de l’inscription administrative et du traitement de la demande d’allocation
  • Sous-Préfecture : Les démarches pour les cartes grises et les papiers se font dorénavant par internet
  • Poste : Fermeture du bureau de poste Ville Port avant ceux de Kerlédé, l’Immaculée voire Saint-Marc.
  • Enseignement Lycée Aristide Briand : plus d’élèves mais pas plus d’enseignants ni de personnel administratif
  • Impôts : Suppression progressive de l’accueil physique . Plus de réception pour les demandes de délais de paiement de vos impôts, un formulaire est distribué au pré accueil. De plus en plus de démarches obligatoires sur internet. Des renseignements téléphoniques payants et souvent injoignables. Suppression des chaises pour les usagers reçus en box.
  • Inspection du travail : Réduction de l’accueil physique ,
  • Tribunal : Là aussi la dématérialisation est en marche et les greffiers auront en charge les trois tribunaux : Instance, grande instance, prud’hommes.














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.