Communiqué commun pour le droit de manifester, contre les violences policières

mercredi 27 septembre 2017

La manifestation intersyndicale du jeudi 21 septembre 2017, contre les ordonnances de la loi travail 2 et les politiques publiques antisociales, après un parcours sans problème a été le théâtre de réactions policières disproportionnées.

Afin de proposer une fin de manifestation pacifique et une action collective symbolique, la CGT, Solidaire et l’UNEF avaient prévu de construire un mur devant la permanence de François de Rugy, 4e personnage de l’Etat. L’interpeller est un droit citoyen.

Ce type d’action a été réalisé de très nombreuses fois sans heurts. Mais le président Macron considère les opposants à sa politique comme des extrêmes, fainéants et cyniques. Et la rue comme un espace non démocratique.

communiqué violences policières














Accueil du site |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.